Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
Israël (Société - mentalités)
Sionisme
Sionisme chrétien - philosémitisme

Pourquoi Israël est responsable du conflit au Proche-Orient, J. Farah
05/10/2006

C’est peu dire que je prends mes distances par rapport à ces vues du respectable analyste de WordlNet Daily. On se reportera éventuellement à mon article cité ci-après. (Menahem Macina).

Voir : M. Macina, "Israël vu au travers des lunettes de chrétiens fondamentalistes". 

5 septembre 2006

Original anglais : "How Israel causes Mideast conflict", sur le site de WorldNet Daily.

Adaptation française: Aaron Bahar et Alain Legaret

Traduction française reprise du Blogue Le Monde Libre: les Français parlent aux Français, qui l’assortit du commentaire suivant :

"Si ce texte avait été rédigé par un Juif, il aurait été traité de colon-sioniste-fanatique-extrémiste. Mais voilà, ces lignes ont été écrites par un grand monsieur, Joseph Farah, journaliste Arabe-Américain qui ajoute sa voix à celles des Chrétiens et Musulmans, chaque jour plus nombreux, qui s’évertuent à secouer le peuple juif afin de le sortir de sa torpeur."
 

Beaucoup de gens prétendent qu’Israël est à l’origine du conflit au Moyen-Orient. Dans le passé j’ai défendu l’Etat Juif contre cette thèse. J’ai constaté, en effet, qu’Israël est prêt à beaucoup de sacrifices pour parvenir à la paix. Mais en agissant ainsi, ne serait-il pas en train d’aggraver la situation ?

C’est ce que je pense. En réalité, Israël a fait beaucoup trop de concessions. Il n’a pas exercé de représailles assez fortes. Et sa population arabe est la plus libre du monde arabe.

Curieusement, je ne suis pas seul à penser cela. Les adversaires d’Israël les plus farouches - ceux qui veulent détruire l’Etat Juif à tout prix - sont d’accord avec moi. Et je peux vous en apporter la preuve.

Qui considéreriez-vous comme l’ennemi le plus implacable d’Israël ? Conviendriez-vous qu’il s’agit d’Al-Qaïda ? - le groupe terroriste qui après avoir attaqué les Etats-Unis le 11 septembre 2001, est en train aujourd’hui de s’installer, sous nos yeux, à Gaza ?

Quelle serait votre réaction si je vous disais qu’Al-Qaïda est convaincue que Dieu a donné aux Juifs "la terre promise" en héritage ? Diriez-vous que j’ai perdu la raison ?

Et si je vous disais qu’Al-Qaïda pense que le pacte passé entre Dieu et les Juifs a été abrogé uniquement parce qu’Israël n’a pas fait preuve d’assez de détermination pour défaire ses ennemis, trahissant en cela l’injonction divine?

Cela changerait-il votre avis sur le Moyen-Orient si vous appreniez qu’Al-Qaïda est persuadée que les compromis et les concessions d’Israël au profit de ses ennemis rendent les Juifs indignes de l’engagement de Dieu à leurs côtés ?

Je ne vous donnerai pas mon avis à ce sujet, mais celui d’Al-Qaïda. Toutefois avant cela, permettez-moi un petit rappel :

La "faute" d’Israël est dans l’absence de la crainte de Dieu, dans le fait qu’Israël manque de ferveur dans son combat pour la terre que Dieu lui a donnée en héritage.

Les Juifs sont disposés à prendre des libertés avec la promesse de Dieu en abandonnant la terre morceau après morceau. C’est ce qu’Al-Qaïda pense, selon un rapport qu’elle a publié il y a tout juste un an, en juillet 2005. Voici quelques extraits, traduits de l’arabe, de ce rapport dans lequel l’organisation terroriste menace l’Etat Juif d’attaques imminentes :

  •  "Dieu décida de mettre à l’épreuve les Hébreux quand ils étaient un peuple opprimé et captif en Egypte. Dieu chercha à les mener sur le chemin de la foi et de la victoire en les enjoignant de conquérir la terre d’Israël. Mais les Hébreux n’étaient pas prêts à faire les sacrifices nécessaires pour atteindre ce but.
  • Jusqu’à ce jour, les Juifs n’ont toujours pas compris que Dieu accorde la victoire seulement à ceux qui luttent pour l’obtenir.
  • A toutes les générations, les Juifs, contrairement aux Musulmans, ont prouvé qu’ils ne craignent pas Dieu ou du moins ne le reconnaissaient pas comme la puissance universelle de l’univers. Au lieu de cela, ils se sentent davantage préoccupés par ce que pensent les hommes.
  • C’est pour cette raison que les Juifs rompent facilement le pacte conclu entre Dieu et Abraham attribuant pour toujours la terre d’Israël au peuple Juif. (Genèse 15:18)".

Dans le magazine internet "Zerwat Al Sanam", littéralement "le haut de la bosse du chameau," l’auteur de ce texte, Al-Baghdadi d’Abu Zubeida, membre d’Al-Qaïda, conclut que le désir d’Israël de se compromettre avec ses ennemis procure aux Arabes l’opportunité d’être l’instrument de Dieu pour détruire les Juifs.

Le rapport poursuit en suggérant la meilleure stratégie pour lancer des attaques contre Israël afin d’accomplir la volonté de Dieu. Il précise également que le vrai ennemi, au delà des Juifs, est l’occident. Cette analyse est en totale conformité avec les versets du Coran, qui énoncent, Sourate 5:20 [et 21] :

  • "(Souvenez-vous) lorsque Moïse dit à son peuple : "Ô, mon peuple ! Rappelez-vous le bienfait de Dieu sur vous, lorsqu’Il a désigné parmi vous des prophètes. Et Il a fait de vous des rois. Et Il vous a donné ce qu’Il n’avait donné à nul autre aux mondes.
  • Ô mon peuple ! Entrez dans la terre sainte que Dieu vous a accordée. Et ne revenez point sur vos pas [en refusant de combattre] car vous retourneriez perdants".

Les voix de la communauté internationale prônant l’apaisement continuent de conseiller à Israël de concilier avec des ennemis qui cherchent à détruire les Juifs ainsi que la civilisation occidentale. Cela n’a pas marché et cela ne marchera pas. En fait, comme les théologiens pervertis d’Al-Qaïda le montrent, ils obtiendront le contraire du résultat recherché. Chaque concession d’Israël sera toujours interprétée par ses ennemis comme un signe de faiblesse, une marque de désobéissance à Dieu et d’infidélité et à Ses promesses, favorisant ainsi sa destruction prochaine.

Et c’est pourquoi moi aussi je suis convaincu qu’Israël est lui-même, son ennemi le plus redoutable. C’est ainsi qu’Israël continue d’aggraver le conflit au Moyen-Orient, à rendre inévitable l’escalade de la violence, à engendrer plus de mépris et de haine de la part de ses ennemis.

Comment ?

En désobéissant à Dieu - en faisant fi des promesses divines qui ont fait de lui une nation et en plaçant sa confiance en l’homme plutôt que dans le créateur de l’univers. Si Israël veut vraiment comprendre ses ennemis, s’il veut réellement gagner leur respect, il s’y prend de la plus mauvaise des façons.

Joseph Farah

© WorldNet Daily
 
Mis en ligne le 04 octobre 2006, par M. Macina, sur le site upjf.org