Debriefing.org
Google
Administration
Accueil
Tous les articles
Imprimer
Envoyer
S’inscrire
Nous contacter

Informations, documents, analysesDebriefing.org
A-Dura / France2 ; des origines (2001) jusqu'au 15 novembre 2007

AC-Medias : Suivi de la presse
19/09/2006


Charles Enderlin et France 2 sont mis en cause de tous cotés, pour la fabrication et la diffusion d'un faux reportage aux conséquences gravissimes. La mort du petit Mohamed Al Dura a été diffusée dans le monde entier, l'enfant est devenu le symbole du "martyr de la cause palestinienne".
De nombreux kamikazes se sont fait exploser dans des autobus, des restaurants et des cafés bondés de civils en son nom.

Dans ce dossier spécial sans cesse mis à jour, Acmedias résume les 10 points clés qui permettent de
comprendre la polémique, et analyse la qualité de l'information fournie par les organes de presse.
Nous appelons de tous nos voeux la diffusion publique des rushes de France 2, la mise en place d'une
commission d'enquête et l'établissement de la vérité.

Vous trouverez ci dessous :
- La grille de notation des médias.
- Le détail des articles parus dans la presse.
- Du coté d'internet (et d'"arret sur image").
- Les 10 points clés de cette affaire.

La grille de notation des médias




Le détail des articles parus


le Figaro - http://www.lefigaro.fr/debats/20041119.FIG0354.html
Dans son éditorial, Ivan Rioufol a mis les pieds dans le plat. Pas de détails mais l'essentiel est dit.


Télérama - http://television.telerama.fr/edito.asp?art_airs=WEB1001117
Cet hebdomadaire vient clairement au secours de France 2, invectives et calomnies vont bon train.
Mais tout d'un coup on découvre un aveu énorme : les rushes ne contiendraient plus l'agonie de l'enfant
contrairement aux déclarations d'Enderlin imprimées dans le même hebdomadaire entre autres !


le Monde - http://www.lemonde.fr/web/recherche_articleweb/1,13-0,36-387770,0.html
Beaucoup de détails dans cet article du 19/11/2004, même si le ton reste globalement sceptique.



Probablement pour se faire pardonner tant d'informations désagréables, le quotidien publiait
le 24/11/2004 une lettre de Charles Enderlin.

Puis 5 jours après, au détour d'un publi-reportage à la gloire d'Enderlin, où il est présenté en
victime risquant sa vie à chaque instant ..., le Monde glisse quand même une info : Enderlin n'a
fait que commenter (sous entendu il n'est en rien témoin !).

http://www.lemonde.fr/web/recherche_articleweb/1,13-0,36-388952,0.html



On mesure tout le talent des journalistes du Monde qui, tout en prenant sans conteste la
défense de France 2, marquent pas mal de points sur notre grille de décodage, alors que
l'information "utile" est souvent à la limite du compréhensible pour le lecteur non-averti !

Par ailleurs, ce quotidien va essayer simultanéement de prendre ses distances avec Enderlin et de ... noyer le poisson




AFP - http://permanent.nouvelobs.com/culture/20041119.OBS1928.html
Une dépêche qui ne dit pas grand chose, mais c'est déja mieux que rien ...
reprise par de nombreux médias. Voici celle trouvée sur le site du Nouvel Observateur :


SNPCA - http://www.chez.com/media2000/infosnpca04.htm

Dans un communiqué de presse du 24 novembre, le Syndicat National des Personnels
de la Communication et de l'Audio visuel rue dans les brancards et met France 2 au
pied du mur.

Ce communiqué a été scrupuleusement ignoré par toutes les agences de presse et les
rédactions, alors qu'elles avaient toutes amplement signalé la micro-conférence de presse
et le dépot de plainte (contre "X") d'Arlette Chabot quelques jours avant.



Libération -http://www.liberation.fr/page.php?Article=257000

Via un article sur le phénomène de la rumeur, Libé évacue vite fait bien fait tous les
faits ! C'est tellement plus commode ...



Metula News Agency - http://menapress.com

Le site de référence sur toute cette affaire. A consulter d'urgence pour ne pas mourir
idiot et ... gravement désinformé.


Wall Street Journal

Ce grand journal américain a publié un article complet de Stephane Juffa,
le rédacteur en chef de la Mena le 26 novembre 2004. Ce qui prouve au moins que si Télérama le
qualifie "d'intégriste" , d'"exité", d'"hystérique", ... d'autres journaux (un peu plus prestigieux)
lui ouvrent leurs colonnes.



Le 10 décembre, ce quotidien revient sur l'affaire pour affirmer, preuves en main,
que la plainte de France 2 n'est que poudre aux yeux, que l'argumentaire de Charles Enderlin
évite soigneusement les faits et utilise des citations biaisées. Le journal cite également
le syndicat de l'audiovisuel (voir ci dessus) et conclu que la chaîne publique ferait mieux de
montrer les rushes si elle veut convaincre de sa bonne foi et participer à l'établissement de
la vérité !


Politis - http://www.politis.fr/article1158.html

Palme d'or pour l'hebdo d'extrême gauche, nous avons lu et relu les 637 mots de ce brillant
article. Mis à part de dire qu'il s'agit de "malhonnêteté intellectuelle", d'une "entreprise
d'intimidation", qu'Enderlin est un "journaliste incontestable", ...aucun des faits concrets
de notre grille de lecture ne sont portés à la connaissance du lecteur. Jean Claude Renard,
qui a rédigé l'article, a probablement peur qu'ils se posent des questions !



Marianne

Si nous disons que l'argumentaire de l'hebdomadaire de JFK est vide, certains vont nous taxer de partialité.
Et pourtant jugez par vous même, information : 0/10 , invectives et affirmations gratuites : 10/10.
A en croire Marianne, les détracteurs d'Enderlin sont des nazis violents animés par la haine et sans arguments




New York Sun - http://www.nysun.com/article/5385

Salauds d'américains ! Enderlin vous avait bien dit que c'était un complot !




Et les politiques ? - http://www.acmedias.org/D457.asp

Après le Député UDF des Bouches-du-Rhône, qui a interpellé le Ministre de la communication
sur cette affaire (question 51299 parue au J.O du 23/11/2004 voir le lien pour la réponse),
un Député de l'Isère écrit au président du CSA Dominique Baudis.

On tremble en imaginant que ces élus vont être poursuivis en justice part FRANCE 2 !



le Télégramme -

Article mi-figue mi-raisin dans le quotidien Brestois du 19 décembre.
Il fait la part belle au "complot sioniste" mais informe tout de même de certains faits.
A noter la brillante déclaration de Denis Jeambart à Jean François Paoli : "J'ai des doutes,
j'ai pu constater qu'Enderlin avait menti ... en conséquence je m'abstiens d'approfondir et
d'informer mes lecteurs ! " Les mêmes vous parlerons pendant des heures du "noble métier
de journaliste d'investigation traquant la vérité au péril de leur vie ..." ! Certes, son
téléphone a dû beaucoup sonner, mais tout de même quel pitoyable aveu.

Paoli conclu tout de même en sous-entendant délicatement que France2 ferait mieux, pour
prouver sa bonne foi, de montrer les rushes plutot que d'agiter l'épouvantail judiciaire ...



CNS News

CNS, dans un article du 13 janvier 2005, met France 2 au pied du mur en racontant tout par
le menu sans complaisance.

lien vers l'article d'origine :


Figaro

Coup de théatre dans le Figaro du 25 janvier, Denis Jeambar et Daniel Leconte sortent enfin
de leur silence géné.
Cela améliore le score du Figaro sur notre grille de décodage et rêgle définitivement
l'incertitude qui pouvait encore planer sur "l'agonie" et le contenu des rushes.

Ne ratez pas notre article complet à ce sujet :


Jeune Afrique - L'intelligent

Jeune Afrique publie dans son numéro de fin janvier 2005 un article très complet sous la plume
de Jacques Bertoin, ancien journaliste du Monde. Tout est dit avec beaucoup de précision.


http://www.lintelligent.com/gabarits/articleJAI_online.asp?art_cle=LIN23015lhorrelupin0


International Herald Tribune

L'International Herald Tribune sort aussi un papier le 7 février 2005, reprenant les faits,
s'appuyant sur les déclarations de Jeambar et Leconte, citant le reportage de la télévision
Allemande, les enquetes de la Mena et bien d'autres.


http://www.iht.com/articles/2005/02/06/business/video07.html


New York Times

Le même jour, le New York Times faisait un papier un peu moins complet, oubliant notamment de
dire que France 2 garde les rushes au secret depuis plus de 4 ans. Mais le score, sur notre
grille de décodage en 10 points clés, est tout de même bien meilleur que la moyenne hexagonale ...



L'article cite la dernière défense imaginée par FR2 (qui semble nous lire de temps en temps) :
si le cameraman n'a pas filmé la suite du "scoop Al-Dura" c'est parce qu'il "voulait économiser
les batteries de sa caméra". Notez bien qu'ils ne prétendent pas qu'il est tombé en panne, sinon on
aurait objecté qu'il avait filmé après !

Acmedias, dans sa grande bonté, a décidé d'aider France 2 à préparer sa défense :
La distribution gratuite du reportage c'était pour permettre des économies aux confrères.
La non divulgation des rushes vise à faire l'économie du débat. Enfin si Charles n'était pas là,
c'était pour économiser l'essence, et si il a menti sur l'agonie, c'est pour continuer à travailler,
et ainsi faire des économies pour sa retraite.

http://www.nytimes.com/2005/02/07/business/worldbusiness/07video.html?pagewanted=1&oref=login


CNS News

Nouvel article de CNS News le 15 février
2005http://www.CNSNEWS.com/ViewForeignBureaus.asp?Page=\ForeignBureaus\archive\200502\FOR20050215c.html




France Culture

L'émission "Le Premier pouvoir" sur France Culture, du 26 février 2005 était consacrée à l'affaire.
Nous n'avons pas l'enregistrement de l'émission (cette chaîne n'ayant pas répondu à nos demandes)
et ne pouvons remplir notre grille de décodage mais notons déja que dans le texte de présentation,
disponible sur le site de France Culture, la radio se sentait obligée de rassurer sur l'honnêteté
de Charles Enderlin, et de rajouter un peu plus loin que c'est ... l'image qui peut mentir.


http://www.radiofrance.fr/chaines/france-culture2/emissions/1erpouvoir/fiche.php?diffusion_id=29231


Figaro

Nouvel article dans le Figaro du 20 mai qui relève que la chaîne publique continue de se taire
et de camoufler les éléments en sa possession.




Los Angeles Times

le 9 septembre 2005, l'article relate les principaux faits et se termine par une conclusion impitoyable


http://www.latimes.com/news/opinion/commentary/la-oe-gelernter9sep09,0,7325494.story


Libération (Maroc) - http://fr.allafrica.com/stories/200510070052.html

Ce journal Marocain aura été le premier de la presse arabe a abattre le mur du silence, le 7 octobre
2005, en osant écrire qu'il existe une polémique. Bien sur l'orientation "militante" est de rigueur,
pas question de remettre en cause l'icône de l'intifada et le journaliste fait même le couplet de rigueur
sur les juifs "richissimes" et "influents". Qu'importe, quelques lecteurs auront au moins appris quelques faits,
à eux de s'informer et de juger.







Du coté d'internetlettre ouverte à la Direction
de France Télévision de janvier 2005 est toujours sans réponse.

Arret sur image, l'émission vedette sur l'observation des médias n'a jamais traité le sujet. Mais Daniel Schneidermann
a fait un long article pour justifier ce choix. En voici quelques extraits et nos remarques.





Les 10 points clés

1 - Dans cette affaire, le niveau minimal d'information est d'indiquer que la polémique existe, de citer les
détracteurs et les arguments qu'ils présentent.

2 - France 2 refuse depuis 5 ans de montrer ses rushes (l'ensemble des images tournées). Attitude bien
surprenante quand on se prétend de bonne foi. Se réfugier derriere le "droit du propriétaire" ne fait pas très
sérieux, d'autant plus que l'extrait incriminé a été donné gratuitement (voir le point 6). L'accès à ces rushes
reste une demande prioritaire de tous ceux qui veulent connaître la vérité.

3 - Après avoir affirmé pendant 4 ans que montrer les rushes serait encore pire pour l'image de l'armée
israélienne, car elles auraient contenu des images atroces montrant l'agonie de l'enfant, Charles Enderlin
s'est brusquement rétracté dans un interview à Télérama pour affirmer qu'il y avait un "malentendu" !

On imagine les angoisses du journaliste, car si il n'y a rien d'autre dans le film, trois questions se posent :

- Comment a t'il pu déclarer que le père et son enfant étaient restés pendant 45 minutes sous des tirs ?

- Comment expliquer l'extraordinaire chance de son cameraman qui capte l'instant fatidique, ni plus ni moins !?

- Après avoir capté un tel "évènement", pourquoi n'a t'il pas continué de filmer ? (les témoins, les ambulances,
les cris, les pleurs, la consternation, l'enlèvement du corps, ... bref tout ce qui fait un bon reportage)

4 - L'horaire déclaré par Enderlin du décès ne correspond pas du tout avec l'horaire d'arrivée du corps à l'hopital
palestinien de Gaza. Et ce sans tenir compte des délais de transfert du corps en ambulance.

5 - Tout le monde sait que Charles Enderlin n'était pas là, et qu'il a prété sa voix pour un commentaire "off" sur
des images tournées par un cameraman palestinien. Pourtant de nombreux médias préfèrent l'oublier ...

6 - En ayant en sa possession un tel scoop, France 2 aurait pu gagner beaucoup d'argent. Mais la chaîne
publique a diffusé gratuitement ses images au monde entier, sans réclamer un centime !

7 - Indiquer que des contre expertises balistiques ont été menées et qu'elles concluent à l'impossibilité que des
balles en provenance de la position Israélienne aient atteint le garçon semblerait relever de l'information.

8 - Les observateurs ont été perplexes en voyant, dans les images diffusées, d'une part un signe de la main
qui indique usuellement une "deuxième prise", d'autre part la présence d'un trépied professionnel de valeur,
accessoire invraisemblable pour filmer une scène de guerre.

9 - La ligne défensive de France 2 mise tout actuellement sur les blessures du père de la victime présumée.
Indiquer que le fait qu'il ait des cicatrices n'a jamais été contesté, que ce qui importe c'est de savoir de
QUAND elles datent. Selon des informations précises elles proviendraient de rixes entre palestiniens plusieurs années
avant les faits et auraient été soignées dans un hopital israélien.

10 - En novembre 2004, Arlette Chabot promettait des poursuites judiciares à tous ceux qui osaient l'accuser ...
Un an après, force est de constater qu'aucun organe de presse n'a été poursuivi (et acmedias non plus) !
Il ne s'agissait là que d'un bluff pour entraver ceux qui s'intéressent à la vérité. Un vrai dépot de plainte
nominatif obligerait France 2 à sortir les rushes de son coffre-fort, ce que la chaîne publique n'a pas
du tout envie de faire. C'est pourquoi elle en est prudemment restée à la plainte contre X.
Aucune plainte n'a visé le New York Times, l'International Herald Tribune ou la Metula Agency ... Par contre France 2 poursuit
le site Media-Ratings, espérant obtenir une condamnation pour diffamation sans avoir à trop s'expliquer sur le fond de l'affaire.
Il va falloir attendre septembre 2006 pour les plaidoiries, mais la chaine publique risque fort de tomber sur un bec et de devoir fournir
(enfin !) des réponses à toutes les anomalies constatées.


Le journal du net Zescoop a fait un article sur cette affaire le 21/11/2004 (http://www.zescoop.com/news.php?id=1330)
La tonalité globale est à la défense de Charles Enderlin mais un ample droit de réponse a été laissé au président
d'acmedias, et les faits sont ainsi exposés de manière contradictoire.

Medias-rating.com, agence de notation des médias, medias-rating s'est penché sur l'affaire Enderlin à partir
de 2004 et a pris des positions très fermes pour appeler la télévision publique à restaurer la vérité.
Ce site est le seul que France 2 poursuit en justice (voir en bas de page le détail des 10 points clés).

Lavéritémaintenant.org contient d'excellents résumés des faits. Auteur de deux recours devant le conseil d'état, et devant la Cour
Européenne des Droits de l'Homme Serge Farnel apporte une activité sans faille à l'établissement officiel de la réalité.

Proche-orient.info , le site internet d'Elisabeth Schemla, pourtant très concerné par l'actualité proche orientale,
est resté strictement silencieux. Mais sa directrice ne manque pas, à chaque intervention publique, de glisser un petit
mot sur "son ami Charles, injustement calomnié par des extrémistes irresponsables". Dont acte.

Acmedias.org a demandé la publication des fameux rushes depuis octobre 2002. Notre